Les grandes dates de l’ENSMM

Plus d’un siècle d’histoire pour une école ancrée dans son territoire, qui a su conforter sa place et cultiver l’excellence dans le domaine des sciences et techniques.

  • 1902
    Le 1er diplôme d’ingénieur est décerné à Monsieur Julian par ce qui était alors le « Laboratoire de Chronométrie ».
  • 1927
    Jules Haag crée l’Institut de Chronométrie et Micromécanique de Besançon, habilité à délivrer un diplôme des arts horlogers avec deux mentions, ingénieur horloger et ingénieur mécanicien horloger.
  • 1961
    L’Institut de Chronométrie, passé sous la direction de Pierre Mesnage, est transformé en ENSCMB, Ecole Nationale Supérieure de Chronométrie et Micromécanique de Besançon et diplôme une dizaine d’ingénieurs par an.
  • 1980
    Sous l’impulsion de son directeur, Raymond Chaléat et suite à l’évolution des personnels et des laboratoires de recherche, l’ENSCMB prend le nom d’ENSMM, Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques.
  • 1995
    Grâce à l’action de Jean Louis Waterkowski, directeur depuis 1985, l’ENSMM dispose d’un nouveau bâtiment identifié et d’envergure, situé sur le futur parc scientifique et industriel TEMIS. 400 élèves sont alors accueillis à la rentrée.
  • 2002
    Un siècle d'histoire. Jean Claude Gelin, nommé directeur en 1998, s’attache à augmenter les effectifs et développe les relations internationales de l’école.
  • 2009
    Bernard Cretin, ancien élève de l’Ecole, prend la direction et inaugure l’agrandissement des locaux, mis à disposition des 850 élèves de la rentrée 2011.