Valoriser sa mobilité

Avant de pouvoir valoriser une mobilité internationale, il faut la valider !

L’objectif premier est de valider la mobilité internationale, qui conditionne l’obtention du diplôme d’ingénieur ENSMM.

Valider une mobilité d’études

Le séjour d’études ou le stage s’inscrit dans votre cursus à l’ENSMM, il doit donc faire l’objet d’une validation, par le biais d’examens, d’un rapport, d’une soutenance…

Plusieurs points doivent être réalisés.

  • Avoir suivi les enseignements prévus dans votre contrat d’études, de manière à acquérir le nombre nécessaire de crédits (normalement 30 ECTS ou équivalent). Toute modification apportée au programme initial en cours de séjour doit être validée au préalable par l’ENSMM.
  • S’être conformé aux obligations de scolarité liées aux cours suivis dans l’établissement d’accueil : horaires, assiduité, travaux à effectuer et réussite aux différentes évaluations (contrôle continu et examens, rattrapages éventuels) et avoir respecté le règlement de l’université d’accueil.
  • Fournir les attestations de début et de fin de la mobilité et un relevé de notes à l’ENSMM.
  • Remettre le rapport de mobilité qui est obligatoire.

Valider un stage

Pour valider son stage plusieurs points doivent être réalisés.

  • Avoir accompli la période prévue conformément aux engagements pris et actés dans la convention de stage.
  • S’assurer que votre organisme d’accueil délivre les documents nécessaires : attestation, fiche d’évaluation…
  • Fournir à l’ENSMM les documents requis (rapport, présentation devant un jury, mémoire…) pour l’évaluation de votre stage.

Après la validation... la valorisation

Valorisation ...

des compétences

Compétences acquises ou développées

  • Mettre en valeur la mobilité internationale dans son CV. Cela démontre des capacités professionnelles et personnelles qui sont très recherchées : autonomie, curiosité, capacité d’adaptation, intellectuelle.
  • Souligner les nouvelles techniques d’apprentissage, les méthodes de travail et d’organisation découvertes pendant la mobilité. Elles vous donnent une perspective professionnellement utile.
  • Faire savoir qu’on a acquis des compétences internationales spécifiques, des savoir-faire ou savoir-être, comme le travail en équipe interculturelle. Elles sont déterminantes pour souligner l’originalité d’un profil ou faciliter un recrutement.
  • Valoriser la pratique d’une langue étrangère en immersion totale et en continu, et le fait de posséder un vocabulaire technique propre à un domaine d’activité spécialisé.

de l'expérience

Expérience du pays

  • Récupérer avant votre retour tous les documents utiles : justificatifs, lettres de recommandation qui sont plus difficiles à obtenir une fois rentré en France.

  • Faire le bilan de ce que vous avez vécu, acquis, développé, aimé ou pas… Ce bilan servira plus tard pour affiner votre projet professionnel ou préparer un entretien de recrutement.
  • Garder le contact avec les personnes rencontrées sur place (amis, contacts professionnels ou enseignants… Un réseau international est précieux et s’entretient pour une future carrière !

de l'apprentissage linguistique

par un diplôme ou une auto-évaluation

  • Faire le point sur son niveau et pouvoir le justifier auprès d’un employeur.
  • S’auto-évaluer sur Europass avec la grille du cadre européen de référence pour les langues.
  • Utiliser les évaluations de la Plateforme OLS pour les mobilités effectuées dans le cadre programme Erasmus+

  • Obtenir une certification externe en passant un test reconnu (de type BULATS, TOEIC ou TOEFL) à l’issue de la mobilité.

Un outil, le passeport de compétences Europass

Europass est un portfolio de plus en plus reconnu par les employeurs, qui permet de présenter efficacement et clairement compétences et qualifications. Europass est conçu pour mettre en valeur l’ensemble d’un parcours de formation : études, expériences professionnelles, stages, expériences bénévoles, compétences linguistiques…).

Europass se compose de quatre documents

  • Le CV Europass à remplir soi-même, pour présenter compétences et qualifications de manière efficace et claire.
  • Le passeport de langues Europass : cet outil d’autoévaluation retrace les compétences et qualifications linguistiques.
  • L’Europass mobilité : ce document qui permet de consigner les savoirs et compétences acquis dans un autre pays européen (stage en entreprise; semestre d’études dans le cadre d’un programme d’échanges, stage volontaire dans une O.N.G).
  • Le supplément au diplôme Europass : ce document personnalisé est rempli par l’établissement qui délivre le diplôme. Il décrit les savoirs et compétences acquis par les titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur. Il contribue à une meilleure lisibilité des diplômes, particulièrement hors des pays où ils sont délivrés.